Les affrontements entre catholiques et féministes en France

(Contre manifestation « Embrassez qui vous voulez »)

Pour quelqu’un qui vit au XXIe siècle, il était toujours surprenant de voir une quantité importante de personnes sortir dans la rue pour défendre une vision résiduelle d’une société judéo-chrétienne. En effet, en ce dimanche, les catholiques sont sortis dans les rues en France pour dénoncer le projet du gouvernement Hollande de permettre le mariage entre conjoints de même sexe, et de permettre du coup l’adoption d’enfants par ces couples nouvellement formés. Cette question est derrière les Canadiens depuis 7 à 9 ans, tout dépendant de la province concernée. Maintenant, il y a même un certain nombre d’états américains qui encadrent également le mariage entre conjoints de même sexe. Malgré ce fait, ces avancées sociales progressistes ne sont pas cimentées. Avec un gouvernement conservateur à la Harper, il n’y aurait rien d’étonnant de voir des tentatives d’attaque contre ces droits encore fraichement acquis. Il en va de même pour le droit à l’avortement qui n’est toujours pas encadré par une loi ou par la Constitution. Il y a même eu plus de 90 tentatives diverses d’en restreindre l’application à travers le Canada depuis 1987, dont une cet automne.

Pour en revenir à la France et à ses confrontations entre manifestants catholiques et féministes, c’est avec une grande peine que je constate le rêve d’une République réellement laïque voler en éclat à grands coups de poing fascistes. Alors que la France se targue d’être encore une fois un État progressiste socialement, berceau de la démocratie occidentale contemporaine et des lumières, il reste encore et toujours un large front réactionnaire. Il n’y a rien de pire qu’un groupe de gens qui tentent de faire valoir politiquement des arguments d’une nature religieuse. La liberté de culte est un droit fondamental, mais cette liberté ne doit pas se propager au point de restreindre la liberté d’autrui dans la sphère publique. Il est primordial de maintenir la liberté de culte, mais il est encore plus important de maintenir la séparation entre l’État et la religion.

L’intolérance crasse qui est verbalisée par ce type de rassemblement ne doit pas être passée sous silence. Tenter d’interdire les unions entre partenaires de mêmes sexes est un exemple patent d’une homophobie mal assumée pour certains, et beaucoup trop pour d’autres. Malgré toutes les tentatives de rendre noble cette cause, il n’y a pas d’argument qui tient la route. Ce sont de l’intolérance et de la discrimination pures et simples. Elle ne peut pas être tolérée. Ce genre d’évènement remet en question la limite entre la liberté d’expression, la liberté d’opinion et la liberté de ne pas être brimé dans ses libertés fondamentales.

Autant il est fréquent d’entendre tonner des gens contre l’islamisation de la population et contre les accommodements raisonnables qui peuvent leur être consentis, autant faire valoir une vision des relations maritales inscrite dans un livre divin ne fait pas plus de sens. Il est complètement irrationnel de vouloir se lever contre une forme religieuse et vouloir laisser une autre guider nos choix politiques et sociaux. Il ne faut pas se leurrer, ce que les manifestants défendent comme étant la forme traditionnelle de la famille et du mariage — entendu comme le mariage entre 1 homme et 1 femme — n’est qu’une construction sociale issue de l’Ancien Testament qui perdure jusqu’à aujourd’hui. Alors que personne n’empêchera jamais les catholiques à ne pas se marier entre conjoints de sexes opposés, il est grand temps que la pratique inverse soit encadrée par l’État afin de pouvoir garantir à tous le droit de joindre l’union qui lui convient.

En conclusion, il n’est pas rare, pour ceux qui portent attention aux participants à ce genre de manifestation de constater que ceux-ci sont principalement des hommes de plus de 50 ans, accompagnés de quelques femmes d’un âge similaire. Il me fut possible de constater ce fait dans les manifestations pro-vie et il semble que ce soit la même chose dans les manifestations contre le mariage de partenaires de même sexe. L’incapacité de l’Église à renouveler ses troupes depuis les 30 dernières années ne doit pas se compenser par une volonté d’imposer les dictats de ses croyants au reste de la population.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :