La piètre offre du 5 mai 2012 du gouvernement libéral

Les étudiantEs en sont maintenant rendus à leur treizième semaine de grève générale illimitée. Selon le SPVM, il y aurait eu plus de 170 manifestations qui se seraient tenues durant cette période sur le territoire de la ville de Montréal. On ne compte plus le nombre d’arrestations arbitraires qui dépasse largement le nombre de personnes qui ont été arrêtées lors de la Crise d’octobre en 1970, et ce n’est pas peu dire. Deux personnes ont perdu un de leur œil, une personne est restée entre la vie et la mort pendant près de 24 heures, le nombre d’heures supplémentaires des services de police se chiffre en dizaines et dizaines de millions de dollars. Le profit des compagnies fabriquant matraques et boucliers, ainsi que le fameux Gaz CS, croît plus rapidement que les rumeurs électorales du moment. La session de plus de 170 000 personnes est sur le point d’être annulée ou suspendue pour une durée indéterminée (près de 38 % de tous les étudiantEs postsecondaires). Le taux d’insatisfaction du gouvernement Charest se situe à un niveau presque historique depuis près de 18 mois (autour de 75 %). Le 22 mars, plus de 200 000 personnes sont sorties pour appuyer les étudiantEs dans leur lutte. Aucune réponse. Le 22 avril, plus de 300 000 personnes sont descendues dans la rue pour manifester leur appui au bien et contre le mal. Aucune réponse encore une fois. Depuis 13 jours consécutifs, des manifestations partent du Parc Émilie-Gamelin à 20 h 30 et entraînent bon jour mal jour près de 3 000 personnes et plus. Toujours aucune réponse. Les seules fois où le gouvernement a fait l’unanimité, c’est dans la dénonciation de ses offres inacceptables envers les étudiantEs.

Plus ça change et plus c’est pareil; l’offre négociée dans une urgence incroyable vendredi dernier, tout juste avant la tenue du Congrès du PLQ à Victoriaville et pure coïncidence probablement, l’est tout autant. Il ne faut pas se leurrer, l’offre gouvernementale n’est qu’une fois de plus de la poudre aux yeux de la population et de la cible électorale du gouvernement. Une autre façon de détourner le débat des actions et décisions louches, pour rester poli, du gouvernement des neuf dernières années. Il serait grand temps que le gouvernement se mette enfin à négocier avec la partie avec laquelle il est en conflit, non pas la population, mais les étudiantEs. L’offre « négociée » le 5 mai 2012, à ne pas confondre avec ce que les médias collaborationnistes appellent une entende, est une insulte à la mobilisation historique des derniers mois. La décision sans appel reviendra à ceux qui tiennent cette grève à bout de bras depuis les derniers mois, les associations étudiantes encore en grève.

Les votes se tiendront selon les règlements normaux de chacune de ces associations. Le gouvernement a beau crier à l’injure, mais les décisions se prennent à main levée lors de son propre congrès, ainsi qu’à l’Assemblée nationale (à l’exception de l’élection du Président de l’Assemblée). Lorsque des soupçons avérés de corruption, de collusion, de cadeaux, de nominations douteuses, de projets de loi avantageant certains proches du parti, etc. Lorsque le gouvernement cessera de donner nos ressources à 1 cent la tonne, tout en nous faisant croire à coup de publicité télévisuelle lors des moments de grandes cotes d’écoute que c’est le chantier d’une génération et que nous en retirons le maximum; quand ce gouvernement sera élu avec plus de 24% des suffrages totaux (42 % de 58 % de participation). À ce moment-là, et seulement là; le gouvernement pourra venir donner une leçon d’éthique et de démocratie aux étudiantEs.

Alors que le gouvernement crie comme un putois et à qui veut bien l’entendre que les étudiantEs sont intransigeant, il fait de même et passe ce fait sous silence. Calomniant du coup sa jeunesse, avenir de la Nation. Il clame même son succès à avoir réussi à maintenir sa hausse coûte que coûte. Cette offre la plus récente ne change rien sur le fond. La hausse est tout simplement enrobée dans un papier de soie rose recyclé. Elle sera maintenue intégralement. La seule nouveauté est un conseil provisoire qui sera mis sur pied afin de faire des recommandations à la ministre de l’Éducation pour décembre 2012. Ces recommandations seront : « des hypothèses d’utilisation optimale des ressources financières des universités et de démontrer, le cas échéant, les économies récurrentes pouvant être dégagées ». Ce comité servira à trouver des façons hypothétiques de mieux gérer l’argent qui est versé aux universités. Le cas échéant, chaque dollar récurrent trouvé permettra de baisser la facture des frais afférents (en moyenne de 625 $/année en 2011). On échange la hausse de 1778 $ contre 1778-X ≥ 1778-625. Dans le meilleur des cas, la hausse sera de seulement 1153 $ sur 7 ans, suivie d’une indexation à l’inflation. S’ajoute à cela les mesures de l’offre précédente; bonification des prêts et bourses contre une baisse des crédits d’impôt (mesure à coût nul pour le gouvernement).

Les étudiantEs occuperont seulement 4 des 19 sièges de ce comité. Il n’est pas difficile de postuler que ce quart des voix ne fera pas le poids pour imposer la vision des étudiantEs sur la gestion de leurs universités. Surtout lorsque les recteurs auront 6 sièges et le monde des affaires 2. Étrange que l’on donne 50% autant de siège au monde des affaires qu’aux étudiantEs, ingérence indue? J’aimerais bien voir une baisse du salaire des recteurs dans ce contexte. Alors que le gouvernement tente de démontrer que les universités sont sous-financées, sa solution de sortie de crise n’est pas de trouver des solutions de financement alternatives, comme une taxe sur le capital, les transactions financières, etc. Mais plutôt d’enlever de l’argent de ces mêmes universités. Donc, ce comité noyauté par des acteurs du milieu favorisant le statu quo n’aura pas de pouvoir exécutoire. Le rapport qui en sortira, peu importe sa qualité, pourra être tabletté sans préavis. Cette offre est triste et insultante. Les associations ne doivent pas hésiter à la rejeter à l’unanimité.

Comme depuis le début de la crise, le gouvernement renvoie ses problèmes dans la cour des autres instances, incapable de prendre ses responsabilités et faisant preuve d’un laxisme civique aberrant. Tenant en compte sa responsabilité de maintenir la paix publique, mission qu’il a échouée misérablement, le gouvernement n’a d’autre choix que de démissionner.

 ———————————————

Sur une note plus informative, voici un vidéo, que vous ne verrez pas sur les grands réseaux, de la manifestation du 4 mai 2012 à Victoriaville. Il n’est pas étonnant d’y voir la SQ filmer les manifestants et les prendre en photo. Comme TVA nous l’a appris aujourd’hui, le SCRS était même sur les lieux pour ficher ceux qu’elle considère comme étant un danger à la sécurité nationale (des membres du UCL, RRQ ou PCR notamment).

Manif action Colère générale contre le Parti libéral à Victoriaville — 4 mai http://www.youtube.com/watch?v=kdIkkyab-Gk&feature=youtu.be

Advertisements
6 commentaires
  1. guills a dit :

    Juste le fait que tu mentionnes la manif du jour de la terre comme un appui aux étudiants t’enlève toute crédibilité.

    Essaie d’en savoir un peu sur ce qui se passe avant de commenter, champion…. et c’est un peu dommage de devoir te dire ça, vu que t’es en « sciences politique ». Faudrait ptete écouter plus durant les cours?

    • Je n’ai pas dit qu’elle était uniquement en appui aux étudiants, elle fut renommée amicalement la manif contre le mal et pour le bien. Il y a consensus pour dire que cette manif fut grandement gonflée par les gens contre la hausse et dans une certaine mesure contre les gouvernements Charest et Harper.
      Vous votre arrogance et votre condescendance vous enlèvent toute votre crédibilité.
      Merci et bonne soirée.

      • guills a dit :

        Comme disait certains sages… lorsque t’auras du poil sur les bras.. tu comprendras.

        Pour ce qui est de la manif, 300k pour le jour de la terre, environ quoi, 3k par jour pour les autres manifs? C’est une difference assez importante non?

        68% dans les sondages qui ne vous appuient pas?

        Moi je me base sur des faits, pas sur des illusions. Et toi?

      • Quand vous lirez autres choses que les médias de Québécor, qui au lendemain de la manif du 22 avril n’en parlait même pas, vous comprendrez. Et votre condescendance est inutile encore une fois.
        Appelez des sondages des faits…. Quelle idée étrange. Vous réduisez le fait que 13 jours de suite 3000 personnes et plus sortent dans la rue, trouvez moi une autre lutte qui mobilise autant sur une aussi longue période?
        On se plaint que les jeunes on des revendications, je ne sais pas de quelle corps de métier vous provenez, mais si vous avez déjà fait la grève, vous avez surement déjà fait appel à la solidarité. Il est temps que les gens sortent de leur marasme et développent un sens critique de ce qui anime réellement le gouvernement. Les étudiants ne cherchent pas à faire payer plus les contribuables, commençons par mieux gérer l’argent qui est déjà dans la machine avant d’en mettre de la neuve, et au besoin allons taxer les entreprises qui sont les moins taxées du G8 au Québec ou prenons une part vraiment réaliste de redevances minières.
        Il ne faut pas oublier que les étudiants instruits feront un meilleur salaire, coûteront moins cher à l’État plus tard et payeront plus d’impôts. C’est un excellent investissement collectif que d’investir dans l’éducation.
        Il faut se libérer de cette tendance individualiste néfaste!

  2. Lawrence a dit :

    Bien dit Simon!

  3. Lawrence a dit :

    Et guills, votre argumentaire laisse à désirer.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :